les résultats
   
  les membres
   
  les partenaires



Concrétisation d'une volonté ancienne de coopération transfrontalière en recherche de références pour l'agriculture, l'ITADA a été fondé le 04 octobre.

1993 par ratification d'une ”Déclaration Commune” entre le Land de Bade-Wurtemberg et la Région Alsace, maître d'ouvrage. En juillet 1996, l'ITADA a été élargi au Nord-Ouest de la Suisse. La présidence est tournante entre la France et l'Allemagne.

10/93 - 12/95 Dr. h.c. Gerhard Weiser, Ministère de l'Espace Rural Bade-Wurtemberg
12/95 - 01/98 Jean-Paul Meinrad, Conseil Régional Alsace
01/98 - 03/00 Gerdi Staiblin, Ministère de l'Espace Rural Bade-Wurtemberg
03/00 - 04/02 Mariette Siefert, Conseil Régional d'Alsace
04/02 - 04/05 Willi Stächele, Ministère de l'Alimentation et l'Espace Rural du Bade-Wurtemberg
04/02 - 04/05 Willi Stächele, Ministerium für Ernährung und Ländlichen Raum B-W.
04/05 - 11/08 Gilbert Scholly, Conseil Régional d’Alsace
11/08 - 02/10 Peter Hauk, Ministère de l’Alimentation et l’Espace Rural du BW
02/10 - 03/11 Rudolf Köberle, Ministère de l’Alimentation, de l’Espace Rural et de la protection du consommateur du Bade-Wurtemberg
03/11 - 04/13 Jacques CATTIN, Conseil Régional Alsace
04/13 - 04/15 Alexander BONDE, Ministère de l'Espace rural et de la protection du consommateur Bade-Wurtemberg
04/15 - 04/16 Jacques CATTIN, Conseil Régional Alsace
04/16 - Laurent WENDLINGER, Conseil Régional Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine


Entre 1994 et 2005, quatre programmes d’actions axées sur la conduite de projets de recherche appliquée ont été réalisées.
Depuis 2006, l’accent a été mis sur l’échange d’information notamment dans le cadre de manifestations transfrontalières régulières du type forum ou séminaires.

Jusqu'à présent, quatre programmes de travail ont été achevés:

I (1994 - 1995)
II (1996 - 1998)
IIbis (1999-2001)
III ( 2002 - 2005)


Déclaration Commune valant convention de création d'un Institut Transfrontalier d'Application et de Développement Agronomique

Extrait de la Déclaration Commune de l'ITADA du 04.10.1993.

1. But de la coopération.

Compte tenu de l'importante nappe phréatique dont bénéficie la région du Rhin Supérieur, le Land du Bade Wurtemberg, tout comme ses partenaires français, recherchent la meilleure compatibilité entre agriculture et protection de l'environnement ,en particulier en ce qui concerne la préservation de la qualité de la nappe phréatique. Considérant l'existence dans nos régions frontalières de conditions de production comparables et de demandes écologiques croissantes à l'encontre de la production agricole, il est souhaitable d'étudier, de développer, d'expérimenter et d'optimiser en commun des méthodes de production économiquement viables et respectueuses de l'environnement.
En accord avec les signataires, d'autres régions, provinces ou cantons d'Europe pourront être associés à la coopération et être représentés dans les différentes instances.
Ce projet de coopération se traduit par l'élaboration et la mise en oeuvre d'un programme d'actions qui s'oriente autour des deux domaines principaux suivants :

A. Le développement et la promotion d'une "agriculture intégrée", avec la mise au point de systèmes et de méthodes de production adaptées aux conditions agronomiques et structurelles de la région du Rhin Supérieur, reproductibles et respectueuses de l'environnement, des ressources naturelles et des paysages.

  • Les points forts de la coopération sont :
    projets de développement de procédés agricoles et de gestion de prairies, susceptibles de réduire les atteintes à l'environnement,
  • projets de démonstration de méthodes d'exploitations agricoles adaptées et rentables, avec intégration progressive des données météorologiques et des procédés d'irrigation préservant la nappe phréatique,
  • vérification de l'opportunité et de la rentabilité de nouvelles cultures, en prenant en compte en particulier l'allongement des assolements et les cultures de remplacement telles que les matières premières énergétiques renouvelables (projets pilotes de biocarburant) et les productions non alimentaires.

B. La diffusion des résultats des recherches et expérimentations vers les structures de développement agricole, dans le but de promouvoir un conseil efficace auprès des agriculteurs par les instances compétentes, afin de réaliser les objectifs du point précédent.
Dans cette perspective, le travail de communication, d'information et de publication des références et du conseil doit être harmonisé à l'échelle de la région du Rhin Supérieur, et renforcé afin de sensibiliser individuellement les exploitants."

[ » top ]